YU FENGHUANG

Le Phénix de jade - Arts de Chine

Qi Gong

Origines du Qi Gong

Le Qi Gong tire ses origines du « dǎo yǐn » de culture taoïste. C’est une gymnastique douce, pratiquée depuis l’antiquité qui peut être associée à des exercices, respiratoires, de concentration mentale et de techniques de massages et d’acupressions.
« Dao » voulant dire guider, conduire, transmettre.
« Yin » ici est une contraction de Yi (l’intention) et In (diriger) et non le « Yin » de « Yin-Yang ».
Le terme Qi Gong apparait en 1950.

Rouleau de soie datée de 2 siècles av JC sur lesquels sont brodés plus de 40 postures de « dǎo yǐn » avec explications (Bannière de Mawangdui découverte en 1973 dans la ville de Chang Sha, dans la province du Hunan.

Qu’est-ce que le Qi Gong ?

Le Qi Gong est une discipline de la Médecine traditionnelle chinoise. Au même titre que la diététique et la pharmacopée chinoise, l’acupuncture, les massages (tui na) et le taiji quan, cette pratique permet de gagner en vitalité et en bien-être.

Le mot  « Qi Gong » est composé de deux idéogrammes  »  氣 功  » :

氣 – Qi, qui se traduit par énergie, souffle.
功 – Gong, qui désigne le travail, la technique ainsi que la maîtrise.

Le Qi Gong travaille sur l’harmonie de trois éléments que sont :

  • le corps,
  • la respiration,
  • l’esprit ou conscience.

Grâce à un travail de « souffle », cette discipline chinoise millénaire améliore la circulation des flux énergétiques et vise à l’épanouissement individuel de l’être, à l’entretien de la santé et à l’équilibre émotionnel.
Le Qi Gong stimule le fonctionnement organique et vise à réconcilier le corps et l’esprit grâce à des exercices et postures associés à la respiration et à l’intention du mouvement.

Les exercices de Qi Gong utilisent des postures fixes  ainsi que des mouvements dynamiques.

Une vraie gym de santé où chacun s’adapte aux exercices

Le travail dynamique assouplit les articulations, muscles et tendons et fait circuler l’énergie. Il harmonise aussi le fonctionnement des organes et viscères.
Le travail dynamique insiste en premier sur la structure corporelle (appelé « Xing »), puis l’énergie (désigné « Qi ») et la conscience (nommée « Shen »).
Il permet de bien structurer notre corps dans l’enracinement, l’équilibre, la stabilité et la fluidité.

Le travail statique permet un relâchement global des tensions du corps. Il favorise le développement de la perception de l’énergie (« Qi ») en insistant sur le travail de la conscience (« Shen »).
Le travail statique permet à une personne débutante de mieux percevoir et de s’approprier son corps.

Le Qi Gong est accessible à tous, à tout âge. Chacun pratique selon ses propres possibilités physiques avec à l’esprit aucune intention de performance, de compétition ou de comparaison.

La pratique du Qi Gong

Le Qi Gong est une méthode gymnique douce qui considère l’être humain dans sa globalité ou unité.
La notion d’unité s’explique par des mouvements du corps non séparés mais unifiés dans sa globalité. Un simple mouvement d’un endroit du corps à une action sur la circulation énergétique dans tous le corps.

Pour parvenir à l’harmonie du geste et du souffle, on porte simultanément son attention sur les diverses parties du corps impliquées dans le mouvement, de telle sorte que la gestuelle ne soit jamais « mécanique et saccadée », mais devienne « organique et fluide ».

Les différentes méthodes de Qi Gong quelque soit leurs origines et techniques nécessitent de la patience et une pratique régulière pour en ressentir tous les effets.

La pratique du Qi Gong s’appuie sur les mêmes bases :

  • La posture du corps (verticalité, relâchement des articulations, lombes, ancrage…). La posture immobile, tenues un certain temps permet de tonifier le corps par exemple.
  • La fixation du mental, de la conscience (concentration, visualisation, intériorisation, méditation). L’attention mentale est portée sur les mouvements et sur la respiration.
  • La gestuelle (ample, sans effort musculaire, guidée par la conscience). Les mouvement très diversifiés et généralement effectués lentement harmonisent et équilibrent les forces vitales. Les étirements et ondulations ont pour but de mobiliser, d’articuler et d’assouplir tout le corps et plus particulièrement la colonne vertébrale le tout en douceur et sans heurts .
  • La respiration (régulière, fine, fluide, abdominale). L’inspire et l’expire fin et profond améliore les sensations de bien-être.
  • La relaxation, Relâchement corporel visant à calmer l’esprit pour effectuer les exercices en totale concentration.

Domaines de pratique

Deux domaines, pour renforcer, réguler, équilibrer et faire circuler le Qi pour entretenir sa santé, ralentir le vieillissement, se soigner … :

  • le Wai Qi gong : « objectif dit externe », exercices physiques, par des mouvements des membres en posture debout parfois assise pour contracter et détendre les muscles, les tendons et les articulations autour des organes
    • les 8 pièces de Brocart ou Ba Duan Jin par exemple.
  • le Nei Qi Gong : « objectif dit interne », par un travail plus intentionnel canaliser et conduire l’énergie de façon interne aux organes vitaux
    • agir sur la santé, les 5 organes et les 6 viscères.

Dans la pratique :

  • Contrôler le mental (shen).
  • Mettre l’attention à la respiration et le coeur (Xi).
  • Avoir une attitude physique précise (zhuan) ;
    • Une position juste en accord avec la physiologie et pathologies de son corps.
    • Une détente physique, mais qui n’est pas un relâchement « tout mou » du corps.

Une pratique régulière nous amène vers que l’on appelle :
« l’état de Qi Gong« 

Bienfaits du Qi Gong

Une pratique régulière ;

  • renforce le système immunitaire et endocrinien,
  • améliore la qualité de vie des personnes, de par son action sur les maladies comme Parkinson, l’arthrose, le diabète ou les problèmes cardiaques…,
  • réduit le stress, les insomnies, l’angoisse, la déprime…
  • régule la tension,
  • réduit la douleur chronique et permet au corps de se détendre.

Le Qi Gong est également une discipline idéale pour se remettre au sport en douceur.
C’est aussi une technique de développement personnel pour atteindre une certaine sérénité dans le lâcher prise.

Contre-indications

Le Qi Gong est une discipline douce qui a peu de contre-indication.

  • La femme enceinte ne doit pas pratiquer les exercices les plus toniques avec fortes contractions musculaires et respirations soutenues et il est déconseillé à partir du 6ème mois.
  • La pratique liquéfie le sang et en augmente la circulation si vous êtes menstruée, adapter la pratique en fonction de la réaction personnelle.
  • Il est déconseillé de pratiquer en cas de forte fièvre, de migraines violentes, d’angine de poitrine, infarctus, hépatite aiguë, pneumonie, néphrite aiguë, infection aiguë des voies urinaires et certaines atteintes du système nerveux comme l’apoplexie, les accidents artério-cérébraux, l’hémiplégie.
  • En ce qui concerne les troubles psychologiques et les maladies psychiques, la pratique est possible en dehors des périodes de crise.
  • En cas de sensation de faiblesse ou étourdissements, il est recommandé d’arrêter la pratique et de ne pas continuer les exercices commencés.

Informations complémentaires

Dans des hôpitaux chinois, américains et canadiens le Qi Gong est utilisé en complément des traitements chirurgicaux ou médicaux.
Les études soulignent des effets très positifs dans le traitement des affections respiratoires, vasculaires, neurologiques et rhumatismales, ainsi que dans le renforcement du système immunitaire.
Devant la qualité des résultats obtenus, les scientifiques se sont penchés sur ce phénomène et tous s’accordent à dire que s’il ne peut se substituer à la médication. En combinaison avec la médication, il permet d’améliorer considérablement l’état des patients tout en réduisant la prise des médicaments.
Il faut conserver à l’esprit que le Qi Gong s’inscrit dans le cadre d’une médecine complémentaire préventive et non curative.
A ce titre il est rentré dans le « VIDAL » en 2018 et au même titre que le Tai Chi Chuan fait partie des  » MÉDICOSPORT-SANTÉ© « .

Logo VIDAL

Sources : Wikipédia et mes documents sur les différents Qi Gong